Scottish Ice Trip 2011

Publié le par Yann Borgnet

 

Lorsqu’on parle d’Ecosse à Mr tout le monde, celui-ci pensera tout de suite au temps de chien, à l’humidité, aux visages blancs comme neige et au whisky. Lorsqu’on parle d’Ecosse à un alpiniste, la première image mentale sera très probablement, telle une apparition, le Ben Nevis. C’est l’image que j’avais de l’Ecosse avant notre petite escapade. D’ailleurs j’avais du mal à me représenter concrètement les paysages, les montagnes, les lignes, le style d’escalade. Je m’attendais à de grandes murailles de rochers, très raides, et dont la base effleurerait la mer. Je n’avais ni totalement tort, ni totalement raison. Une chose est sûre, l’Ecosse ne m’a pas déçu, bien au contraire !

Ce voyage s’est déroulé du 8 au 19 février, avec l’équipe déjantée du GEAN, accompagnée du mystique Moulinos, "vieux routard" des groupes de haut niveau d’alpinisme, tantôt chez l’une, tantôt chez l’autre (fédération...), mais toujours avec le même engouement, et également le niçois Stéphane Benoist et le chamoniard Frédéric Gentet, alias Titi.

Après 2 journées de transport, d’organisation, de repérage des lieux, on attaque enfin le vif du sujet par 2 jours de grimpe au Ben.
Chose rare et exceptionnelle dans cette contrée à haute latitude (nous le remarquerons au fil des jours), le premier jour ressemble fort à une journée de beau temps ! Nous en profitons donc pour réaliser une voie dans la célèbre face Orion.
Avec Stéphane, Robin Revest, Jérémy Stagnetto et Estelle Dall’agnol, nous gravissons la voie Astral Higway, côtée 5.

 

Ecosse-1156.jpg

Avec Robin dans l'approche, à l'aube...(©Stéphane Benoist)

P1010772.jpg

Le Ben Nevis, la voie se déroule quasi à l'aplomb du sommet


Ecosse-1169.jpg

Dans les goulottes inférieures, il y a foule. C'est là que tu sens que les jours de beau temps sont rares, et que cela risque d'être le seul ! (©Robin Revest)

 

Ecosse-1120-copie-1.jpg

Stéphane et Jérémy dans les pentes intermédiaires (©Robin Revest)

 

Ecosse-1209-copie-1.jpg

Robin dans le dièdre terminal, premier contact avec le givre ! (©Stéphane Benoist)

 

P1000092.jpg

Dans la pente sommitale (©Estelle Dall'agnol)

 

Ecosse-1135.jpg

Paysage sommital, au fond : un bras de mer ! (©Robin Revest)

 

Ecosse-1227.jpg

Jeux de lumière, un ciel bleu écossais, cela tient du miracle ! (©Stéphane Benoist)

 

Ecosse-1230.jpg

Acrobatie sommitale (©Stéphane Benoist)

 

Après cette belle journée, nous allons vite comprendre les vraies subtilités écossaises, et sombrer dans une routine opaque et humide !

Le lendemain, nous retournons au Ben, petit mix de cordées et nouvel objectif ! Cette fois-ci, je m'encorde avec Jérémy Stagnetto, et nous allons voir du côté du Rubicon Wall (VI,5).

 

Ecosse-1234.jpg

La voie se déroule au centre de la face (©Stéphane Benoist)

 

P1000124.jpg

Dans la 1ère longueur (©Estelle Dall'agnol)

 

P1000136-copie-1.jpg

Robin dans L2, un plaquage exposé... (©Stéphane Benoist)

 

P1010857.jpg

Stéphane et Robin en flagrant délit !

 

P1010860.jpg

Dans L2 (©Jérémy Stagnetto)

 

P1010863.jpg

Sortie de L2, plus impressionnante que dure ! (©Jérémy Stagnetto)

 

Ecosse-1271-copie-1.jpg

Avec Djamel, jeux d'équilibre ! (©Stéphane Benoist)

 

 

Samedi, 3ème jour de grimpe de notre trip. C’est la journée détente des guidos : lever 8h, approche tranquillou... Le problème, c’est lorsque cet élan négatif contamine les membres de la troupe. La conséquence directe : une vallée trop à droite, dommage, on y était presque !
Après ces déboires, nous parvenons tout de même au pied de la falaise convoitée. Il est 14h... La motivation du groupe est, semble-t-il, en berne. De mon côté, je suis carrément chaud pour aller frotter mes pioches dans les fissurettes ! Comme prévu, je fais cordée avec Robin Revest. La voie convoitée : West Chimney VI, 6. Nous essayons donc le niveau d'une cotation supplémentaire, avec les incertitudes inhérentes à ces cotations qui n'ont rien à voir avec les nôtres, ainsi qu'aux subtilités du dry-tooling que nous découvrons plus ou moins !

Finalement, à part quelques réta problématiques, je suis assez étonné de la facilité relative de cette voie par rapport à mes attentes. Je ne suis toujours pas parvenu à atteindre cet état que je recherche tant : l'état border-line, où tu frôles tes limites dans la discipline considérée. En dry-tooling existent toutes les subtilités rattachées à la recherche de l'ancrage salvateur, de la fissure qui assurera une bonne protection, de la forme adéquate associée à la bonne taille du coinceur... Toutes ces incertitudes participent à la richesse de cette discipline, et obligent le grimpeur à faire preuve d'une grande créativité, d'un bon sens de la topographie (afin de déceler les fissures bouchées par la neige), mais aussi une confiance sans faille dans son matériel. Contrairement à l'escalade, où la sensation des prises est directe et l'incertitude limitée, le dry-tooling crée, par le paradoxe de ses ancrages, une tension intérieure très plaisante !

 

P1010890.jpg

L'approche...

 

Ecosse-1182.jpg

Maël pose !

 

P1010903.jpg

Robin, "my climbing partner", mais surtout un ami qui compte !

 

Rob en action dans L1 : 

Ecosse-1285-copie-2.jpg

P1010909

 

Dans la sortie de L1 :

Ecosse-1184.jpg

Ecosse-1186.jpg

 

Ecosse-1188-copie-1.jpg

Eh oui, c'est bien la voie !  Départ de la 2ème longueur : tunnel puis cheminée : on est servi en renfougne !


Rob dans L3 : la longueur clé

P1010910-copie-1.jpg

P1010917.jpg

 

P1010931.jpg

L'Ecosse au soleil, c'est magnifique, mais si rare !

 

P1010925-copie-1.jpgLa voie passe à gauche du grand bastion, dans la cheminée

 

Le 4ème jour, nous nous levons sous un temps de chien. Nous partons tout de même. Je suis surmotivé par une voie que j'ai repérée hier, une voie directe et raide... Un coup à enfin trouver ce que je recherche !

Nous nous rendons tout de même au parking, mais les conditions météos et nivos nous poussent à nous octroyer une journée de repos !

 

Lundi 14 février, le temps correct est de retour ! L'objectif d'hier revient d'actualité ! Avec Titi Gentet et Robin Revest, nous allons nous frotter à "Un Poco Loco" VII, 7. Frotter, c'est le mot adéquat pour décrire la première longueur. Une série de fissures assez larges... Bonne nouvelle, la tension intérieure est au rendez-vous, je me fais vraiment plaisir !

Comme convenu, je continue en tête pour la 2de : des fissures beaucoup plus fines qu'il faut travailler dans un beau mur qui se redresse. "La paroi déjà verticale se redressait encore..." pour notre plus grand plaisir ! Comme cette falaise cache de nombreuses surprises incongrues, cette voie n'y échappe pas ! En effet, on s'échappe d'une grande barre de surplomb par un trou, une sorte de cheminée ! Encore une longueur majeure !

La 3ème longueur est tout aussi dure, et difficilement protégeable !

 

Ecosse-8209.jpg

Toute l'équipe !

 

Dans L1 :

Ecosse 3213

Ecosse-3220.jpg

 

Titi dans L1 :

P1010981.jpg

P1010988.jpg

 

Robin dans L1 :

P1010992

P1010995.jpg

 

Dans L2 :

Ecosse 3227

Ecosse-1215.jpg

Ecosse-1330-copie-1.jpg

Ecosse-1332.jpg

Ecosse-1337-copie-1.jpg

 

Robin à la sortie de L2 :

P1020010.jpg

 

Robin dans L3 :

Ecosse-3236.jpg

Ecosse-8232-copie-2.jpg

Ecosse-8255.jpg

Ecosse-8252.jpg

 

Mardi 15 et mercredi 16 février, nous nous rendons dans un nouveau secteur, toujours à Glencoe. Un accordéon magique constitué de 3 tours. Durant ces 2 jours, accompagné de Stéphane Benoist et Max Bonniot, nous gravirons une voie sur chaque sommet !

1er jour, nous optons pour une voie directe qui parcourt la tour centrale : "Central Groove" VII, 7.

Les 2 premières longueurs, raides et soutenues, parcourent un très beau dièdre. Après un petit réta facteur 2, la 3ème longueur se fait sur une grande rampe. Enfin, après un petit pas au départ de la 4ème longueur, la suite se couche sérieusement pour finir par une belle arête givrée.

 

P1020047.jpg

La face : la voie se trouve dans la tour centrale, en plein milieu !

 

Ecosse-1353.jpg

Dans L1 : un joli dièdre à coincements de lames !

 

P1020050.jpg

Stéphane et Max dans L1

 

P1020052.jpg

Max en termine avec L1

 

Ecosse-1365.jpg

Dans L2 : un dièdre parfait et raide !

 

Ecosse-1370.jpg

Max dans le dit dièdre

 

Stéphane dans L2 :

P1020067.jpg

P1020073

 

P1020084.jpg

 

P1020092.jpg

Tiens, voilà un peu de neige, ça rendra mieux sur la photo ! Il y a des fois j'ai de ces idées révolutionnaires qui m'attirent la foudre de mes compagnons !

 

P1020104.jpg

Max et Steph au sommet

 

Le lendemain, c'est par la combinaison "Tilt" VII, 7  120m - "Evening Citizen" VII, 7 90m que nous gravissons les 2 derniers sommets. Encore des voies de grandes classes, même si elles sont à mon goût un poilou moins belles que les 2 jours précédents. Pendant ce temps, Robin Revest, Romain Jannequin et Titi Gentet nettoient Unicorn, un splendide livre ouvert de la tour gauche !

 

P1020109.jpg

Max dans la première longueur de Tilt

 

P1020125.jpg

Max dans la longueur clé de "Evening citizen"


Jeux de lumière au sommet...

P1020139.jpg

P1020148.jpg

 

Jeudi, avant-dernier jour de grimpe ! Une voie m'obnubile depuis deux jours : ce dièdre rectiligne qui raye la face de la tour de droite est réellement alléchant ! Nos amis ont fait le fusible la veille. Max, malgrès une vive douleur au genou, est très motivé pour tenter également !

C'est donc parti pour Unicorn, VIII 8 !

Durant l'approche, la tension et la concentration sont palpables dans le silence qui règne ici ! Comme convenu, Max attaque la première longueur, une vieille renfougne qu'il n'est pas du tout aisé de négocier... les protections sont difficiles à placer, heureusement qu'il y a déjà quelques coinceurs à demeure ! Avec un grand talent, Max passe ce passage ravageur aussi bien pour le moral que pour le matériel : crampons et vêtements sont mis à rude épreuve. La suite de la longueur est nettement plus classe, avec un beau dièdre fissuré... Cela augure une 2de longueur magnifique ! D'ici, ce dièdre paraît presque déversant, et d'une pureté sans pareille !!!

Et en effet, cette seconde longueur laisse échapper quelques grondements de mes entrailles ! Un instant, je maudis Titi m'ayant conseillé de ne prendre qu'un jeu de camalots, ou du moins dit que leur cordée n'en avait pas eu besoin de plus qu'un. J'aurais bien doublé le rouge !

Bref, après un beau combat, j'arrive enfin sur une petite épaule, sous le mur final. Satisfait de ma longueur, je fais un beau relais sur cablé !

Pour l'instant, j'ai fait un sans faute, il faut maintenant transformer l'essai dans ce mur légèrement déversant de 7m de haut. D'en bas, ça a l'air cool, dedans c'est une autre histoire : ancrages aléatoires, fissures larges qui repoussent mes lames de piolet... Si bien qu'après une zipette, l'ensemble de mes ancrages sont expulsés, et la gravité a raison de mon enchaînement... Je ne suis pas content, le coinceur a tenu, c'est déjà bien !

Je descends à nouveau au pied du mur, et je recommence, cette fois-ci avec plus de succès ! C'était in extremis, j'ai bien cru encore retourner à la case départ !

 

P1020184.jpg

Au soleil cette face semble plus docile... simple apparence !

P1020189.jpg

Max prend le soleil durant l'approche, ça ne va pas durer !

 

P1020192.jpg

LE dièdre et petite exhibition avant l'action  !

P1020196.jpg

Paysage écossais

 

Max dans L1

P1020200.jpg

P1020205.jpg

P1020213.jpg

 

Dans L2 :

P1020219.jpg

P1020221.jpg

P1020222.jpg

P1020224.jpg

Capture-d-ecran-2011-03-02-a-22.27.58.png

 

Dernier jour, dernières forces ! Ca tire sérieusement dans cette dernière approche, et ce temps écossais n'arrange rien à la motivation qui est en train de descendre en flèche. Mais c'est le dernier jour, alors on donne tout. En plus je grimpe avec mon Robinof. Objectif : East face dir dir VII, 7.

P1020239.jpg

Rob dans L1, temps de chien !

 

Ecosse-1306.jpg

A la sortie de L1

 

Ecosse-1320.jpg

Petite variante directe dans L2

 

Rob dans L3 :

 

P1020246.jpg

P1020245.jpg

 

Ecosse-1325.jpg

Au sommet, on retrouve nos amis !

 

Et voilà comment s'achève en beauté ce voyage. Merci à tout nos guidos pour ces 2 semaines inoubliables !

Et pour ceux qui ont eu le courage de lire jusque-là : le teaser réalisé par Maël et Max :

 

 

Commenter cet article

Louis Vuitton Bags 11/10/2012 09:41

bringer dette den nye Fred Drum Boston Bag. Følelse av total design er svært enkel, fylt med en dyp følelse av militær-stil,

Nike Shoes Australia 08/06/2012 08:40

Men disse store selskapene har nektet å bedriftens hemmeligheter, sa de, Disse dataene ble kunngjort, kan resultere i avdekking av detaljer om noen av de nye produktdesign. Nike Initiativet til å
publisere detaljert informasjon om forsyningskjeden til omverdenen til det positive.