Dimanche 18 décembre 7 18 /12 /Déc 22:02

 

Après ma parenthèse montagne des vacances de la Toussaint, une envie transcendantale d’y retourner me pousse à prendre mes billets de train pour me rendre dans le Verdon ce dernier we de novembre ! En effet, dans le cadre du GEAN, un stage d’artif est programmé. Mais avant tout, il me faut l’autorisation de mon supérieur, l’État, en la personne morale de mon directeur de département. Ni défavorable, ni complètement favorable, mais de toutes façons il n’a pas le choix, j’irai !

Après 13h de train, et 4 correspondances, j’arrive enfin à Briançon, en fin de soirée. Je rejoins toute l’équipe, déjà attablée dans une pizzeria ! Une "trois fromages" s’il vous plaît...”

Et voilà comment un we fort en émotion débute, dans la joie de retrouver toute cette petite bande !

Le lendemain, nous partons tôt, direction La Palud / Verdon. Pleins de souvenirs émergent, le calme et la beauté de ce petit village perdu au fin fond des gorges m’inspirent une certaine plénitude de l’instant...Je n’ai jamais ressenti un tel besoin de nature, de dépaysement. Vivre à Rennes a cela de bon que la rareté quotidienne de la montagne permet de profiter de manière intense des courts passages alpins ! Mais enfin, si j’avais le choix....

P1040537

Après un passage dans LA boulangerie de la Palud, c’est le traditionnel rituel de préparation du matos : pitons, coinceurs, crochets, plomb... tout y passe !

Comme d’habitude en artif, tout est démesure : 50 mousquetons, 15 dégaines, 30 coinceurs, 70 pitons... et une “vire portable”, pour dormir !

P1040543

Je fais cordée avec le dinosaure des groupes CAF et FFME : l’irremplaçable Moulinos !

Il me fallait une voie pour me défouler, j’avais un besoin puissant de me mettre “sur le fil” ! “L’univers de l’alambic spatio-temporel” semblait être à cet égard la voie idéale, représentant à merveille cette courte parenthèse Verdonesque au milieu du chaos Rennais !

Brau-Mouret et Thinières, des références en artif, paraît-il, des cotations fidèles, paraît-il, l’assurance de sensations fortes, paraît-il ! En guise d’apéro, un rappel en fil d'araignée de 200m, de quoi nous plonger sans détours dans l’ambiance de cette paroi, au dévers hallucinant ! 40 mètres d’avancée, pour moins de 200m de haut... Les ingrédients d’une alchimie neuronale puissante sont en place, reste à concrétiser !

P1040545P1040564

Il est déjà tard, j’ai juste le temps de grimper les 2 premières longueurs en une avant la nuit. Une fissure, d’abord large, et qui vient peu à peu se perdre dans un mur orangé ! Aujourd’hui, c’est la mise en jambes : coinceurs, friends, quelques pitons... les crochets et autres artefacts en plomb restent bien au chaud ! Christophe déséquipe de nuit, pendant que nous commençons à faire le feu. Ce soir, c’est barbeuc ! On passe la soirée tous ensemble, partageant nos émotions de la journée ! Demain, on part pour un voyage à la verticale !

P1040571

Samedi matin, 4h après le réveil, me voilà confortablement couché dans le portaledge... Christophe, lui, se bat dans une longueur d’A3 !

 

P1040596

Bientôt, le soleil vient me caresser les joues, réchauffant l’atmosphère hostile des gorges ! Il faut en profiter, le moment n'est que de courte durée !

 

c-Estelle-dall-agnol.jpg

P1040610

 

P1040614

P1040619

 

Après avoir déséquipé les longueurs, c’est à mon tour d’en découdre ! A3+, cela ne m’évoque pas grand chose... à priori, il sera question de crochets, de plomb et de bricolages en tout genre ! Cela attaque direct. Je “débranche” comme on dit dans le jargon. Paradoxalement, cela me fait un bien fou, j’avais besoin de penser à autre chose, finalement à rien ! Depuis le relais, ce n’est qu’une suite de plomb et de crochets.

P1040631

Dans cette petite fissure, un couplage de pitons... Il ne m’inspire pas... tant pis, je continue ! Cette fois, c’est une traversée sur crochet. Le vide se creuse. 8 mètres, peut être 10 et toujours pas de “balles neuves” !

L3---A3--4.JPG

 

Après cette traversée, j’essaie de planter un piton dans une écaille. Il y a des traces de pitonnages. Ça rentre comme dans du beurre, et pour cause, la fissure s’écarte ! Quel rocher pourri ! Ne trouvant pas dautre solution, je place un crochet sur un aplat. Il ne m’inspire pas, les structures juste en dessous semblent vraiment pourries ! Après un petit testing, je déporte mon poids dessus... J’en étais sûr... Un cri perçant, le mien et tout d’un coup tout s’arrête. Alors que je me voyais déjà 20 mètres plus bas, me voilà arrêté 2 mètres sous le dernier crochet. La cordelette en 5mm qui me servait de longe réglable n’a plus de gaine, seul le noeud d’arrêt m'a retenu... Le crochet, et sa cordelette en 3mm a tenu, je n'en reviens pas ! Je suis tout stressé après cet épisode, et il me faut un petit moment pour retrouver une certaine lucidité ! Je n’arrive pas à trouver de solution pour franchir ce passage. Devant moi, il y a pourtant un “V”. Peut-être qu’un plomb pourrait faire l’affaire... Me voilà donc en train de m’acharner sur un petit bout de plomb, lui infligeant de grand coup de marteau. L’objectif est qu’il épouse les formes du rocher, afin de m’y suspendre ! Non rassuré, je le teste, puis déporte tout mon poids... ça à l’air de tenir ! A la fin de la longueur, 6 mouvements sur plomb me permettent enfin de mousquetonner un spit, certes d’époque, mais tout de même, je me sens enfin en sécurité ! J’ai passé l’après-midi dans cette longueur, incroyable. Je pensais alors avoir grimpé 50m, je venais juste de passer le milieu, à peine 35m au terme de 5h d’escalade. A coup sûr, je vais me faire décerner la palme de l’escargot d’or ! Nous sommes en novembre, qui dit approche de l’hiver dit journée courte... Il est 17h30, et la nuit commence à tomber ! Je commence à installer le portaledge, pendant que Christophe déséquipe.

P1040633

Après manger, je m’installe confortablement dans mon duvet, pendu en pleine paroi. J’avais déjà eu l’occasion de vivre ces moments très particuliers de vie en paroi. J’adore cette sensation de dormir dans le vide, cette attention de tous les instants pour ne rien faire tomber, l’équilibre des charges pour conserver la stabilité du ledge...


Au réveil, le froid me pousse à rester dans mon duvet. Ce matin, c’est Moulinos qui s’y colle ! Encore une petite longueur d’A3+, dans un rocher fort compact ! Réveillé, il faut l’être. De toutes façons, les premiers mouvements sur crochets et plombs imposent un réveil brutal !


P1040650

 

P1040661

 

Confortablement installé dans mon duvet, je suis la progression de mon compagnon, qui lui n’a pas l’air si bien ! Bougrement engagée cette longueur. Après une dizaine de mètres sans une protection fiable, Christophe semble soulagé, balles neuves me dit-il !

P1040662

 

Mais mon esprit est ailleurs : je pense à la suite...! D’habitude, je me laisse rarement impressionner, mais là... Je dois dire que je le redoute ce plafond... 7m peut-être 8m d’avancée, lisse comme un cul ! Je connais la réputation des pitons tête en bas, alors j’ose assez mal imaginer celle des plombs ! Bref, comme rarement, j’ai peur !

P1040676

Les ouvreurs ont fait preuve d’une sacré audace pour passer à cet endroit. Il y a juste ce qu’il faut où il faut : pitons, coins de bois, aliens... et un finish explosif sur plomb !

P1040678

P1040689

L5 A3+

Artif GEAN 2011 (91)

Quel plaisir de mousquetonner le spit de sortie !

Artif-GEAN-2011--102-.JPG

 

Finalement, c’était moins dur que la veille, juste très impressionnant !

Je rejoins bientôt la vire marquant la fin de la voie ! Je peux enfin me reposer pour profiter de ce paysage, librement, sans pression !

Pour clore la journée, je redescends par le long rappel en fil d’araignée, et cette fois-ci, le vide m’impressionne vraiment, comme si après 2 jours sur le fil, j’avais de nouveau besoin d’une stabilité, celle offerte par la terre ferme... Tout est question d’équilibre !

 

Par Yann Borgnet
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

p.jpg

 

Nom : Yann Borgnet

Âge : 20 ans

Activités : alpinisme, grimpe,

cascade de glace, dry tooling,

ski alpinisme, parapente

Les infos fraîches ICI

Partenaires Montagne

 

Eider_Logo_Offical-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

198381238cd77fe8dcb


 



 

 

  CAMP logo

 

 

 


 

 

image003

 

 

 

 

 

index

 

NeoShellBlack

Partenaire Parapente

logo-sky.jpg

Tribune libre

logogazde-schiste.jpg

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés